La Réflexologie Plantaire

Histoire et définition

C’est une thérapie manuelle, un art ancestral que l’on retrouve en Egypte ancienne, au cœur de la civilisation pré colombienne, en Chine depuis 5000 ans dans le cadre de l’acupuncture et en Inde. 

“En 1930 le Dr Eunice Ingham (1879-1974) introduit la réflexologie dans son service de physiothérapie à l’hôpital de St Petersburg en Floride. De ses résultats très satisfaisants, elle décide de faire ses propres recherches. C’est à Eunice Ingham, que l’on doit la reconnaissance et la diffusion de l’actuelle réflexologie. Elle parvint donc à établir une carte complète des zones réflexes du corps au niveau des pieds.  

Le pied est donc la représentation miniaturisée du corps humain. Chaque partie du pied, au travers de zones reflexes identifiées par E.Ingham est en étroite relation, par l'intermédiaire du système nerveux, avec les organes du corps. Les organes sont alors traitables à distance. 

Un toucher spécifique appliqué sur ces zones réflexes permet de localiser les tensions et de rétablir l'équilibre dans les parties du corps correspondantes.

Elle harmonise toutes les fonctions vitales du corps et favorise sa capacité de récupération. 

 

En aucun cas elle ne se substitue aux traitements médicaux modernes, mais elle complète efficacement leur action. 

 

 

Indications, bienfaits...

La réflexologie permet en tout premier lieu une détente profonde. Elle favorise une bonne circulation, l’élimination des toxines, l’équilibre du système endocrinien, du système nerveux autonome, elle favorise la production de sérotonine, de dopamine... Elle agit sur l’état global de la santé en réduisant les tensions, en rétablissant un flux d’énergie harmonieux. Elle relance les fonctions homéostatiques.

Voici quelques indications : 

Stress, surmenage, nervosité, fatigue anxiété,

Troubles intestinaux, constipation, insomnies, migraines,

Pour l'élimination des toxines et donc la préparation et la récupération sportive, 

L’accompagnement des divers maux de la femme enceinte, lors de troubles du cycle, en post partum,... 

Pour les bébés : coliques, troubles digestifs (RGO, constipation..), eczéma, affection ORL, douleur dentaire, troubles du sommeil, du comportement... manque de confiance, de concentration...

Elle permet de soulager les douleurs quelle soient chroniques, ou ponctuelles, un torticolis, des dorsalgies, névralgies, 

Pour soulager des jambes lourdes avec le drainage reflexe...

Elle est indiquée dans l’accompagnement de traitements médicamenteux lourds aux nombreux effets indésirables (chimiothérapies...), l’accompagnement de maladies chroniques (lupus...)... comme dans l’accompagnement des aidants.

Elle a sa place dans le renforcement des défenses immunitaires... 

Elle est indiquée dans tous les troubles du quotidien qui empêchent le corps de fonctionner de façon optimale.

Elle est indiquée à tous les âges de la vie.

 

Fréquence, déroulement d'une séance...

Le nombre de séances est variable selon le motif de consultation. Mais un effet profond est ressenti généralement en 4 à 5 séances.

Les premières séances pour un accompagnement sur des troubles particuliers sont plutôt rapprochées; 1/semaine à 1/15 jours, pour s’espacer ensuite à 1/mois, voire 1/saison.

En prévention, l’idéal serait une séance par mois. Sinon au minimum une séance à chaque changement de saison.

Lors de la première rencontre, il y a un temps d’anamnèse. Puis avant chaque séance, un temps pour la “météo du jour”! Ceci afin de vous proposer une séance sur mesure.

Vous serez installé dans un transat, avec un coussin sous les mollets. De la musique détente vous sera proposée. Lorsque la séance débute, je vous propose de fermer les yeux si vous le souhaitez, et de vous installez le plus confortablement pour profiter de ce moment. Généralement je parle peu pendant le soin.

 A noter, qu'il est possible de constater dans les 48 heures suivant la séance, des réactions telles qu’une augmentation ou un changement de couleur des urines ou des selles, une fatigue ou au contraire un “coup de fouet” … conséquences du mouvement des déchets organiques et de la circulation des fluides.

Ces symptômes ne sont évidemment pas systématiques et leur absence ne signale en aucun cas un souci d’élimination.