La Réflexologie Plantaire

"Le réflexologue, en agissant par des pressions variables et des reptations précises, débloque l’influx nerveux et rééquilibre l'énergie vitale du patient."

Histoire et définition

C’est une thérapie manuelle, que l’on retrouve en Chine depuis 5000 ans. 

“En 1930 le Dr Eunice Ingham introduit la réflexologie dans son service de physiothérapie à l’hôpital de St Petersburg en Floride. C’est à Elle que l’on doit la reconnaissance de l’actuelle réflexologie. Elle parvint à établir une carte complète des zones réflexes du corps au niveau des pieds.  

Le pied est donc la représentation miniaturisée du corps humain. Chaque partie du pied, au travers de zones réflexes est en étroite relation, par l'intermédiaire du système nerveux, avec les organes du corps. Les organes sont alors traitables à distance.  

En aucun cas elle ne se substitue aux traitements médicaux modernes, mais elle complète efficacement leur action. 

 

 

Bienfaits...

La réflexologie permet en tout premier lieu une détente profonde. Elle favorise une bonne circulation, l’élimination des toxines, l’équilibre des différents systèmes. Elle favorise la production de sérotonine, de dopamine... Elle agit sur l’état global de la santé en réduisant les tensions, en rétablissant un flux d’énergie harmonieux. Elle relance les fonctions homéostatiques.

Elle est indiquée dans tous les troubles du quotidien qui empêchent le corps de fonctionner de façon optimale.

Elle est indiquée à tous les âges de la vie.

Les quelques contre indications tourneront autour des traumatismes du pied, infections fongiques, phlébites... Une attention particulière sera portée aux femmes enceintes dans le 1er trimestre...

Fréquence, déroulement d'une séance...

Le nombre de séances est variable selon le motif de consultation. Mais un effet profond est ressenti généralement en 4 à 5 séances.

L'espacement peut varier entre 1/semaine à 1/15 jours, pour s’espacer ensuite à 1/mois,  voir 1/trimestre en prévention.

Il est possible de constater dans les 48 heures suivant la séance, une augmentation ou un changement de couleur des urines ou des selles, une fatigue ou au contraire un “coup de fouet” … Se sont les conséquences du mouvement des déchets organiques et de la circulation des fluides.

Ces symptômes ne sont évidemment pas systématiques et leur absence ne signale en aucun cas un souci d’élimination.